Continuer sur Magento1? Un choix raisonnable en 2019.

Et oui, on entend dire que Magento1 se fait “vieux” et de nos jours.
Vieux c’est un mot assez symbolique, dans notre société et le monde des techno, tout ce qui est vieux a (trop) souvent une mauvaise image et peut être vite corrigé par le biais de mises à jour ou avec un peu d’argent. Mais pourquoi toujours fonctionner ainsi? N’y a t’il pas un biais entre vieux, mature, obsolète et hasbeen?

Avec l’obsolescence programmée et les phénomènes de mode, existants depuis déjà plus d’un siècle, on nous a donné l’habitude de toujours vite jeter pour acheter toujours plus. De la baguette de pain, l’ampoule électrique à nos logiciels et OS, c’est la règle, pour faire de l’argent facilement, les corporations nous forcent à nous plier à cette loi du marché en rendant des choses fonctionnelles délibérément inutilisables.

Vous constatez aussi que la plupart des movies possèdent comme héro toujours plus de super jeunes ultra-matures? Cela se passe t’il ainsi dans la vraie vie? Pourquoi vieux a t’il toujours une mauvaise image et pas l’inverse? Si vous ne vous posez jamais cette question, vous devez être à la merci du marché. Car souvent, vieux n’est pas synonyme de manque d’adaptation mais une preuve de maturité.

J’ai toujours cherché à contourner ce problème d’obsolescence programmé dans ma vie perso en investissant sur du matériel robuste, en migrant sur des techno opensource et / ou libre, en automatisant, créant des process sur le long terme, c’est devenu une habitude et cela fait partie de mon caractère. Mais j’ai parfois l’impression de devoir aider mes clients, voire la communauté Magento car selon moi, non Magento1 n’est pas “vieux”.

Vous rappelez vous de la “toute première fois” que vous avez croisé Magento?
Moi c’était en 2008, lorsque Magento était toujours en bêta/alpha et que je devais revoir de fond en comble le socle technique d’une société de vad avec 13 sites e-commerce sous “Plici”, un cms ecommerce opensource mais quasi pas documenté à l’époque. Je fit donc un comparatif avec les autres cms opensource incluant Magento et il n’y avait pas photo, même si la solution Magento restait immature avec de nombreux bugs et problèmes de performances, cela paraissait négligeable comparé à tous les avantages que ce nouveau CMS spécialisé ecommerce possédait : un MVC puissant avec une belle doc et déjà une bonne communauté. Je pouvais me dire que Oscommerce ou Plici étaient vieux et qu’ils avaient fait leurs temps, il n’y avait presque aucun avantage d’utiliser cette solution.

A l’époque, faire un choix entre oscommerce qui était limité d’un point de vue MVC et Magento qui était un framework digne de ce nom incluant des fonctionnalités natives hors norme comparé à la concurrence se résumait à :
– Utiliser oscommerce pour se sentir en “sécurité” avec un CMS abouti, stable et “vieux”
– Se lancer dans l’aventure avec Magento pour permettre de développer plus aisément une solution de vente en ligne sur mesure grace à un MVC digne de ce nom et plus de fonctionnalités natives.

Dire qu’Oscommerce était vieux en 2008 ne veut pas dire que Magento est forcément vieux en 2019. Varien->Ebay-> … heu déjà… Abode ont décidés de repartir sur un nouveau socle technique sur le long terme en récupérant les fonctionnalités de M1 vers M2.
Il fallait le faire un jour, était-ce trop tôt ou trop tard, cela n’a pas empêché plein de shop à migrer tête baissée sur du M2 en 2018-2019 en l’améliorant indirectement par le bias de résolution de bugs et en créant un nouveau marché un peu parallèle avec à la clé des spécialistes en développement, des templates, des extensions….
Désormais, Magento2 semble suffisamment aboutit pour envisager de créer sa nouvelle boutique dessus voir d’y migrer depuis un M1, mais dans bien des cas, des ecommercant se sentent subitement contraint de migrer de M1 vers M2 uniquement car Magento 1 devient “vieux” / “hasbeen”, sans futurs gros développement de prévus ou quelconque refonte, juste pour se sentir dans les clous et les normes actuellement imposé par le marché ou plus particulièrement Adobe.

S’il y a de quoi rester tranquille tout en restant sous Magento1, c’est pour de multiples raisons:
– Magento1 =! Magento2, il y a de gros changements dans le code et M2 n’a pas toujours l’avantage
– Magento2 va évoluer mais il n’est pas encore super mature, Magento1 est toujours bien plus stable que Magento2
– Les coûts pour migrer peuvent être trop importants, surtout s’il y a déjà pas mal de customisations
– L’écosystème de développeurs / extensions de Magento1 est énorme
– La communauté de Magento1 est très grande, des projets comme mage-one.com ou surtout magento-lts sont des briques importantes qui sont là pour permettre un support long terme concernant les bugs et problèmes de sécurité
– Du fait que Magento1 soit opensource, les développeurs n’auront pas de bâtons dans les roues pour aller eux-même corriger les problèmes de sécurité ou bugs
– Seul Magento2 va bénéficier d’un bounty pour les découvertes de failles de sécurité et sera annoncé “officiellement” par Adobe. Il convient de se souvenir que 6 ans se sont écoulés pour pouvoir avoir un premier patch de sécurité émanant d’une source officielle.

S’il y a besoin de gros développement applicatifs ou d’avoir une boutique avec PCI compliance, c’est une bonne idée de sauter directement sous Magento2.
La sécurité est très importante mais il n’y a aucune preuve que Magento2 est mieux lotie de ce côté et ne sera pas plus impactée que Magento1 dans le futur, même si c’est “officiellement” maintenu par Adobe.

Migrer d’un Magento1 vers Magento2 sans un besoin important de développement applicatifs proche, ou d’être “PCI compliance” n’a d’intérêt que si vous estimez que la communauté Magento1 et les projets comme mage-one.com et magento-lts ne sont pas assez sérieux.



Alex

Alex

CEO chez Fasteo
Après avoir implanté Magento en 2008 dans une importante société de VAD, j'ai y ai quitté la tête du service informatique en 2009.
J'alloue depuis mon expertise et engouement sur des infrastructures performantes permettant d'y héberger des sites e-commerce sous Magento.
Toujours à la recherche d'optimisations, de simplifications, je connais les besoins de mes clients car je l'ai moi même été.
Fondateur indépendant de Fast-Mage en 2009 puis Fasteo en 2013 (3 personnes salariées à temps plein à la fin de l'année), je suis également papa depuis 2013.
Alex
Please follow and like us:

Add Comment

Required fields are marked *. Your email address will not be published.

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.